Inde – les défis de la politique de connectivité régionale

Brève

  • Date : 11/04/2017
  • Source : Firstpost
  • Contact : Bureau Business France de BANGALORE

Résumé

Dernièrement, 43 aéroports régionaux, vont bénéficier de lignes les desservant, et attribuées à des sociétés comme Alliance Air (filiale Air India), Air Odisha, Turbo Megha Airways, Air Deccan et Spice Jet, dans le cadre du programme UDAN.
Cette politique accorde aux compagnies aériennes des subventions à hauteur de 50% par siège sur ces vols, un monopole exclusif de 3 ans et de nombreux avantages dans ces aéroports. En échange, le gouvernement exige que sur ces destinations, le prix du billet soit capé à 2 500 INR/heure de vol.
Dans ces conditions, les dirigeants des sociétés Alliance Air et Air Odisha estiment atteindre le seuil de rentabilité en quelques mois, avec des taux de charge d'environ 60-70%.
A noter que, parmi les sociétés aériennes mentionnées, aucune n'est un acteur majeur en Inde et que la taxe de 50INR/siège sur les grandes lignes, mise en place pour financer ce programme, est contestée par les grands acteurs du secteur.
Cette résistance de l'industrie ainsi que les expériences mitigées dans ce segment par le passé font planer des doutes sur la viabilité du modèle économique. A noter que les sociétés doivent encore acquérir les avions pour desservir les lignes attribuées.