Angola - Emirates rompt son contrat de gestion avec la compagnie aérienne nationale TAAG

Brève

  • Date : 18/07/2017
  • Source : MacauHub, O Pais
  • Contact : Bureau Business France de LUANDA

Résumé

Dans une lettre adressée au Ministre des Transports angolais, M. Augusto Tomas, le CEO d’Emirates, M. Timothy Clark, a annoncé mettre fin au contrat de gestion de la compagnie aérienne publique angolaise, TAAG Angola Airlines.
Ce contrat, qui liait la compagnie basée à Dubaï avec la TAAG de 2014 à 2019, visait à remettre sur pied l’entreprise publique angolaise qui faisait face à d’importantes dettes (100 M USD fin 2014) et à des problèmes de gestion généralisés, et plus largement à faire de l’aéroport international de Luanda, l’aéroport 4 de Fevereiro, un hub régional pour concurrencer l’influence sud-africaine. M. Clark pointe les difficultés de l’entreprise pour rapatrier les profits comme raison principale de la rupture du contrat. M. Clark a également signifié la réduction des vols entre Dubaï et Luanda, passant de cinq vols hebdomadaires à trois, chiffre qui peut être amené à être réduit si les problèmes de transfert des profits ne s'amélioraient pas.
Peter Hill, actuel dirigeant de la TAAG désigné par Emirates, avait fait état fin 2016 d’économies réalisées d’environ 70 M USD (sur un objectif de 100 M USD sur la période 2015-2019). Dans le cadre de ce contrat, la TAAG devait commencer à enregistrer des bénéfices dès 2019.