Les opportunités sont nombreuses pour les entreprises françaises dans la zone Proche et Moyen Orient !

Actualité

La croissance moyenne des pays de la zone Proche et Moyen Orient, de 3%, est supérieure à la croissance moyenne des pays de l’OCDE ! 

Business France vous propose de participer à l'atelier d'information Proche et Moyen Orient qui se déroulera à Paris le mercredi 15 novembre 2017 suivi des entretiens individuels avec les experts de la zone.

    Résumé

    Le Proche Moyen Orient représente un marché important de 270 millions d’habitants, avec quatre poids lourds en termes de population : Egypte, Iran, Irak et Arabie Saoudite. Il constitue une zone hétérogène, souvent dépendante des revenus des hydrocarbures, comprenant à la fois des pays développés à haut niveau de vie et de consommation (EAU, Qatar, Koweït, Bahreïn) et d’autres en émergence (Arabie Saoudite, Egypte, Iran) à fort potentiel.

    Les pays du Proche et Moyen Orient visent une diversification de leur économie, c’est pourquoi les opportunités sont nombreuses pour les entreprises françaises, notamment pour les secteurs du BTP, des infrastructures, des TIC, de la santé, de l’agro-alimentaire et des biens de consommation. 
    La croissance moyenne dans cette zone géographique est supérieure aux pays de l'OCDE et se placent parmi les plus importants excédents commerciaux mondiaux : 3ème excédent mondial pour les EAU et 4ème pour le Qatar. Ils présentent enfin de nombreux projets porteurs d'avenir : Expo 2020, Aéroport Al Maktoum, Dubaï Smart City aux EAU, Coupe du Monde de football au Qatar, etc.  

    La France, dont les produits, technologies et services jouissent d’une bonne image, affiche d’ores et déjà une présence économique significative dans la région avec plus de 17 Mds EUR d’exportations en 2015 et un solde commercial sur les pays couverts de 7,4 Mds EUR. Les Emirats y étaient son 4ème excédent commercial en 2016, le Qatar son 7ème. Sa part de marché (2,4 % en 2016) est en légère hausse et cette présence n’appelle qu’à être renforcée. Dans ce contexte, le taux d’impact (génération de courants d’affaires) des 1650 entreprises françaises servies sur la zone par Business France est significatif, variant de 44 % en Arabie à 52% aux Emirats.