Algérie : Industrie automobile / Une date butoir pour l’implantation des concessionnaires automobile

Brève

  • Date : 15/09/2016
  • Source : Presse nationale
  • Contact : Bureau Business France d'Alger

Résumé

Le ministère du Commerce a rappelé encore une fois l’obligation des concessionnaires automobile à se lancer dans une activité industrielle dans le secteur de construction de véhicules. A défaut, ils seront retirés du marché algérien. Pour rappel, l’article 52 de la loi de finances 2014 stipule que les concessionnaires automobiles sont tenus dans un délai maximum de trois 3 ans, d’installer une activité industrielle et/ou semi-industrielle ou toute autre activité ayant un lien avec le secteur automobile. Les concessionnaires qui n’auront pas réalisé l’investissement dans les délais impartis se verront retirer leur agrément. Le délai arrêté à début 2017 ne serait pas prorogé. En fait, une dizaine de concessionnaires ont proposé, jusqu’à maintenant, des projets d’investissements liés à l’industrie automobile tels que Renault Trucks Algérie, filiale du groupe Volvo qui vient d’annoncer un accord de création d’une JV avec le groupe algérien BSF, la démarche d’implantation de Volkswagen en partenariat avec le groupe algérien Sovac, la réalisation d’une usine de montage de véhicules de la marque iranienne Saipa, en partenariat avec le groupe Tahkout (Cima Motors), et le projet d’implantation d’une usine de montage de véhicules utilitaires Hyundai dans le cadre d’un partenariat algéro-sud-coréen.