Algérie - Pour le Département d’Etat des Etats-Unis, l’Algérie est un "marché lucratif" pour les entreprises américaines

Brève

  • Date : 02/07/2017
  • Source : Presse (Algérie Presse Service - Samedi 1 juillet 2017)
  • Contact : Bureau Business France d'ALGER

Résumé

L’Algérie demeure une destination attractive, offrant d’énormes potentialités de croissance aux investisseurs étrangers, a indiqué le département d’Etat dans son rapport 2017 sur le climat d’investissement dans le monde.

Le département d’Etat américain rappelle que l’Algérie a amélioré, en 2016, sa position dans le classement Doing business de la Banque mondiale notamment sur les indicateurs de démarrage d’entreprise, de facilité de raccordement à l’électricité et de l’obtention de permis de construire.
Sur le plan financier, le rapport note que les banques en Algérie affichent une solide santé financière malgré la baisse des liquidités. Les actifs non performants du secteur bancaire avoisinent un taux de 5%, qui représente la norme pour les marchés émergents.
Le marché financier, adéquatement réglementé, fonctionne efficacement malgré sa petite taille, précise le rapport qui rappelle l’objectif de l’Algérie d’atteindre une capitalisation boursière de 7,8 Mds USD dans les 5 prochaines années.

"L'Algérie est un marché lucratif avec un potentiel important pour de nombreuses entreprises américaines ", souligne le département, relevant que l’investissement est très porteur dans des secteurs stratégiques comme l'agriculture, le tourisme, les technologies de l'information et de la communication, la construction automobile, l'énergie et la santé. De nombreuses entreprises américaines parviennent à réaliser des bénéfices à 2 chiffres, constate le document.
Le rapport met en exergue la stabilité de l’Algérie comme facteur d’attractivité pour l’investissement direct étranger (IDE). Il évoque également le programme de diversification de l’économie mis en place par le gouvernement pour doper la croissance économique dans un contexte baissier des cours de pétrole en mettant l’accent sur les IDE afin d’accroître l’emploi et la substitution aux importations.