« Security Days » de Dakar : Le Rendez-vous annuel en matière de sécurité numérique en Afrique.

Actualité

Le Sénégal, 2ème économie d’Afrique de l’Ouest francophone, s’engage fermement dans la lutte contre la cybercriminalité.


Venez rencontrez les 26 et 27 avril 2017 les principaux acteurs ouest-africains de la confiance numérique et de la sécurité informatique.

    Résumé

    Jouissant d’une stabilité politique et institutionnelle et d’un climat des affaires propice à l’implantation, le Sénégal et plus particulièrement la région économique de Dakar accueille le siège de nombreuses entreprises, administrations et organisations internationales, ce qui implique d’importants besoins en matière cybernétique.
    Le secteur tertiaire sénégalais représente plus de la moitié du PIB, soit environ 6,3 Mds EUR, et enregistre une croissance de 7% en 2016.
    Le taux de pénétration de la téléphonie mobile atteint 114%. Le Sénégal occupe en 2015 la 11ème place des pays africains les mieux connectés selon l’UIT (Union Internationale des Télécommunications). Le taux de pénétration de l’internet au Sénégal atteint 58% en 2016 et concerne très majoritairement le mobile.
    L’Etat prévoit la construction d’un parc technologique numérique dans la nouvelle ville de Diamniadio. Ce projet financé à hauteur de 70,6 M EUR par la Banque Africaine de Développement (BAD) a pour principal objectif de faire du pays un centre d’excellence en matière d’économie numérique.
    Deux lois sur la cybercriminalité et les données personnelles ont été adoptées en 2008. L’Agence de l’informatique de l’Etat (ADIE) est engagée dans la dématérialisation des procédures administratives. La Direction Générale de la Police Nationale lance une plateforme de lutte contre la cybercriminalité.