Bee'ah et Masdar lancent une coentreprise visant à développer la première usine de valorisation énergétique de la région du Moyen-Orient - Sharjah, UAE, May 26, 2017 /PRNewswire

Communiqué de presse

  • Date : 31/05/2017
  • Source : PR Newswire
  • Contact : PR Newswire

Résumé

Emirates Waste to Energy Company traitera 300 000 tonnes d'ordures ménagères (OM) grâce à ce premier centre.

Bee'ah, la principale société de gestion environnementale du pays, et Masdar, l'entreprise d'énergie renouvelable d'Abu Dhabi, ont annoncé aujourd'hui avoir officiellement établi la coentreprise Emirates Waste to Energy Company (EWEC) visant à développer des usines de valorisation énergétique à travers la région du Moyen-Orient.

Conformément à la vision de Son Altesse Sheikh Dr Sultan bin Muhammad Al Qasimi, membre du Conseil suprême et dirigeant de Sharjah, concernant les défis environnementaux et les façons de garder un environnement sans pollution, le premier projet sera le Centre de valorisation énergétique multicombustible de Sharjah. Cette usine sera la première de la région et traitera, dans un premier temps, plus de 300 000 tonnes d'ordures ménagères (OM) chaque année pour une capacité électrique d'environ 30 mégawatts (MW).

Bee'ah a fixé l'ambitieux objectif d'atteindre zéro déchet à Sharjah lorsque la société a été créée en 2007. À l'heure actuelle, l'émirat détourne 70 % de ses déchets de sites d'enfouissement. Une fois la construction de cette usine terminée, Sharjah deviendra la première ville du Moyen-Orient à atteindre l'objectif de 100 % de déchets détournés des sites d'enfouissement.

Bee'ah et Masdar ont affirmé que le premier projet d'EWEC s'appuierait sur les forces des deux sociétés pour ouvrir la voie à d'autres centres de valorisation énergétique aux ÉAU et dans la région. Il s'agira d'offrir des solutions commerciales visant à résoudre le défi de l'élimination des déchets solides et à répondre à la demande toujours plus importante en énergie propre.

Salim Al Owais, président de Bee'ah, a déclaré : « Alors que nous annonçons ce centre à la pointe de la technologie, il n'est pas exagéré de dire qu'il s'agit d'un jour historique, non seulement pour Bee'ah et Masdar, mais aussi pour l'ensemble des ÉAU. En collaboration avec notre partenaire stratégique Masdar, nous avons fixé l'objectif ambitieux de faire des ÉAU un exemple à suivre en matière de meilleures pratiques environnementales au Moyen-Orient. Nous comptons également montrer au monde comment un pays qui est traditionnellement fortement dépendant des combustibles fossiles peut être ouvert au changement et devenir un leader dans le domaine des technologies vertes, grâce à sa vision, à sa determination et à ses efforts. »

Les commentaires de M. Al Owais ont trouvé écho dans ceux de Mohamed Jameel Al Ramahi, président-directeur général de Masdar :

« Masdar croit fermement que la collaboration au sein du secteur privé est le moyen le plus efficace de faire avancer le déploiement de technologies commercialement viables, tout en soutenant les objectifs des ÉAU en matière de développement économique durable. Notre partenariat avec Bee'ah a été initialement annoncé pendant la Semaine de la durabilité 2016 d'Abu Dhabi, et c'est avec beaucoup de plaisir que je vois aujourd'hui cette déclaration d'intention audacieuse prendre forme avec le lancement officiel de notre coentreprise Emirates Waste to Energy Company. »

Une fois mise en service, l'usine de la coentreprise à Sharjah sera capable de traiter jusqu'à 300 000 tonnes de déchets solides chaque année, qui seraient autrement enterrés dans des sites d'enfouissement, débloquant ainsi le potentiel d'une source d'énergie non exploitée. En plus de récupérer des matériaux précieux pour le recyclage, cette nouvelle usine incinérera jusqu'à 37,5 tonnes de déchets solides par an, générant 30 MW d'énergie.

Cette nouvelle usine de valorisation énergétique a été conçue pour respecter les normes environnementales les plus strictes, se conformant aux Meilleures techniques disponibles de l'Union européenne, qui sont largement reconnues pour fixer la norme à l'échelle mondiale. Sa construction et la ratification de ces accords serviront à rehausser le profil des ÉAU en tant que l'un des leaders mondiaux de la durabilité et des technologies vertes, exploitant et déployant les meilleures pratiques, pour le bénéfice de leurs citoyens et du monde.

Source : Bee'ah