Angola - Le point sur les principaux projets énergie

Brève

  • Date : 29/06/2017
  • Source : Jornal de Angola, MacauHub
  • Contact : Bureau Business France de LUANDA

Résumé

L’Angola a lancé, au cours des dernières années, d’ambitieux projets visant à améliorer la production, le transport et la distribution d’électricité. On estime aujourd’hui qu’environ 30 % de la population angolaise à accès à l’électricité, principalement dans les zones urbaines.
- Le projet de Laúca est un barrage hydroélectrique de 4,5 Mds USD construit par la société brésilienne Odebrecht sur le fleuve Kwanza, d’une capacité installée de 2 071 MW. Après avoir débuté le remplissage de son réservoir en février dernier, les premiers tests sur la 1ère turbine (capacité de 334 MW) devraient avoir lieu le mois prochain. Le barrage de Laúca devrait être totalement opérationnel en 2018.
- Les premières des 6 turbines du projet de Cycle Combiné au gaz naturel de Soyo, d’une capacité installée totale de 750 MW, devraient également être opérationnelles à la fin de l’année. Le défi majeur se situe aujourd’hui au niveau de la fourniture de gaz de la part d’Angola LNG, plus précisément au niveau de la construction de la ligne de transport de gaz. Le Cycle combiné de Soyo est d’une importance capitale pour l’accès à l’énergie dans la région du Zaire, mais également pour Luanda et les autres régions qui devraient bénéficier de l’énergie produite dans les prochaines années. Selon M. Joaquim Ventura, secrétaire d’Etat à l’énergie, la ligne et la sous-station électrique pour Mbanza Kongo sont en phase de conclusion. La prochaine étape sera d’étendre l’accès à l’électricité dans les quartiers et villes périphériques des centres urbains cités.
- Dans le sud de l’Angola, les villes de Menongue, Lubango, Moçâmedes devraient voir leur production d’énergie progresser avec l’installation prochaine d’une turbine de 28 MW pour chacune d’entre elles. Une ligne de transport sera également construite. Ces turbines viendront compenser le déficit de production d’énergie observée, là où la production d’énergie de la part de barrages hydroélectrique n’est plus suffisante (barrages à capacité réduite en raison de leur vétusté).
- Dans la province de Benguela, 3 turbines aérodérivatives seront opérationnelles d’ici le mois de juillet après 3 mois d’installation, permettant d’ajouter 84 MW à la capacité installée dans la province. Les villes côtières de Lobito, Catumbela, Benguela et Baía Farta seront les grandes bénéficiaires.
Les prochains mois seront décisifs pour l’Angola : la concrétisation de ces projets devrait améliorer la fourniture d’énergie aux grands centres urbains du nord-ouest du pays dans un premier temps (Luanda, Soyo en tête) mais sera également un gage de confiance envers l’Angola, qui montrera sa capacité à développer et à mener à terme des projets d’envergure.