Taïwan - Le pays va réexaminer sa politique d'énergie après une panne d'électricité massive

Brève

  • Date : 08/09/2017
  • Source : http://www.cna.com.tw/news/afe/201708220385-1.aspx ; https://udn.com/news/story/7238/2574439 ; https://www.economist.com/news/asia/21726758-can-it-rea
  • Contact : Bureau Business France de TAIPEI

Résumé

Affectant les 17 villes du pays, soit près de 6,7 millions de foyers et un grand nombre d’industries, la coupure générale d’électricité à Taïwan du mardi 15 août pourrait forcer la présidente de la République Tsai Ing-Wen à réexaminer ses programmes nationaux d’énergie.

La panne d’électricité, intervenue vers 17 heures (heure locale), est due à une erreur humaine lors d’une opération de maintenance effectuée par l’entreprise publique CPC Corp. Les 6 générateurs de la centrale au gaz naturel de Taoyuan, au nord de l’île, ont été brusquement et accidentellement arrêtés par un travailleur. Suite à cet incident, le ministre de l’économie et le président de la CPC ont tous 2 présenté leur démission lorsque la présidente et le Premier ministre, Lin Chuan, ont présenté leurs excuses au peuple taiwanais.
Les autorités attribuent cet incident à une « gestion trop fragile du réseau électrique ». Celles-ci s’engagent donc à poursuivre la modernisation du réseau électrique et affirment leur détermination de promouvoir une « production décentralisée d’énergie verte », en concordance avec la loi amendée sur l’électricité qui prévoit, d’ici 2025, de sortir de l’énergie nucléaire. A ce moment-là, la production des énergies renouvelables devrait représenter 20% de la production électrique.
Cependant, le déséquilibre entre l’offre et la demande d’énergie demeure toujours un problème. Avec une nouvelle centrale nucléaire abandonnée et 3 des 6 réacteurs fermés pour maintenance, la réserve de puissance du réseau électrique est insuffisante. Afin de palier la hausse de la consommation d’électricité et d’éviter une pénurie potentielle d’énergie, l’entreprise publique Taiwan Power Company a essayé d’introduire en début d’année le système d’« Aggregator » en coopération avec un acteur américain, qui n’a finalement pas réussi à atteindre la capacité prévue(200,000Kw) après 2 essais.
Par ailleurs, afin d’accélérer le progrès des énergies renouvelables et d’empêcher une prochaine coupure, les législateurs demandent d’inclure le développement de la géothermie dans le programme « Forward-looking Infrastructure Development, » proposé par l’administration Tsai, ainsi que d’élargir la capacité de stockage du gaz naturel.