Tunisie - Attijari bank vole au secours de la SNCFT

Brève

  • Date : 27/02/2017
  • Source : http://www.leconomistemaghrebin.com
  • Contact : Bureau Business France de Tunis

Résumé

La Société nationale des chemins de fer tunisiens (SNCFT) a bénéficié d’un crédit syndiqué octroyé par six banques tunisiennes. Financement 100% tunisien, dans le contexte d’une opération pilotée et dirigée par les soins d’Attijari bank.
L’opération est une réussite pour l’entreprise publique en difficulté. Car elle a bénéficié d’un crédit en pool bancaire de 167 M DT, remboursable sur dix ans dont deux ans de grâce avec un taux d’intérêt de 1,75% + TMM. Ont participé au financement la Banque nationale agricole (BNA), la Société tunisienne de banque (STB), la Banque de Tunisie (BT), l’Union Internationale de Banques (UIB) et Arab Tunisian Bank (ATB).
La cérémonie de signature s’est tenue aujourd’hui, 20 février, au siège d’Attijari bank, en présence des représentants des banques participant à l’opération, la PDG de la SNCFT, Mme Sarra Rejeb, Hicham Seffa, Directeur général d’Attijari bank et Kamel Habbachi, responsable Banque Financement auprès de Attijari bank.
Inaugurant la cérémonie, Kamel Habbachi a souhaité la bienvenue à tous les présents et a placé le sujet dans son contexte tout en rappelant qu’il s’agit d’une première. De même, il a considéré que cette opération a plusieurs dimensions, à l’instar de la nature du partenaire, à savoir la SNCFT qui a une valeur historique et de préciser qu’il s’agit d’une dimension nationale qui consiste au financement d’un projet national autour duquel les banques se sont rassemblées.
De son côté, Mme Sarra Rejeb, lors de son intervention, s’est félicitée de la signature du contrat et a considéré qu’il s’agit d’un bon pas qui a été accompli dans le secteur du transport du phosphate. Sarra Rejeb a rappelé qu’il s’agit d’un financement tuniso-tunisien. De plus, il s’agit d’une opération unique en son genre, que ce soit au niveau des objectifs ou du montant alloué. « Les véhicules vont nous permettre d’améliorer le transport du phosphate qui représente l’une des ressources les plus importantes pour la SNCFT et l’économie du pays dans son ensemble. Le fait que des banques tunisiennes aident une entreprise nationale est une source de fierté », a-t-elle déclaré.
Hicham Seffa, lors de son intervention, a déclaré que l’opération s’inscrit dans le cadre de l’accompagnement de l’économie tunisienne. Le directeur général a indiqué à leconomistemaghrebin.com que le crédit reflète la confiance de la banque en une entreprise nationale en difficulté car, selon lui, le fait d’accorder un crédit c’est le premier signal de confiance : « Car même si le crédit est garanti par l’Etat, l’orthodoxie veut que nous ne soyons pas regardants uniquement sur la garantie, mais plutôt l’entreprise elle-même qui connaît un nouvel essor malgré les difficultés. Après quoi, Attijari bank n’a pas hésité un instant à appuyer une telle opération et la piloter de bout en bout », a-t-il précisé.
Sur un autre volet, il a indiqué que cette opération sera suivie d’autres au profit d’entreprises publiques tunisiennes qui sont visiblement en difficulté, mais qui sont importantes dans le cadre de l’économie nationale.