La Tunisie, pays de proximité à fort potentiel !

Actualité

La France est actuellement le premier pourvoyeur bilatéral d'aide publique au développement de la Tunisie et l'un des premiers fournisseurs d'assistance technique.

Business France organise les 9 et 10 octobre 2017 en Tunisie des rencontres avec les bailleurs de fonds internationaux, les agences publiques d'exécution et les partenaires du secteur privé (dont focus Libye, pays suivi par les Institutions Financières Internationales depuis Tunis).

    Résumé

    Une approche concrète des objectifs et des projets internationaux de développement et de l'Union Européenne sur la Tunisie et la Libye.


    La France reste, de loin, le premier fournisseur d’aide bilatérale à destination de la Tunisie (près de 50% des versements) – financements principalement mis en œuvre par l’Agence Française de Développement (AFD) et sous la forme de prêts très concessionnels.

    Premier financeur international du développement en Tunisie, la Banque Européenne d'investissement (BEI) s’est fortement mobilisée pour répondre au mieux aux attentes exprimées par les tunisiens et ainsi accompagner la mutation de la Tunisie. Depuis le soulèvement démocratique de janvier 2011, ce sont ainsi 1,5 milliard d’euros – soit 3,3 milliards de Dinar Tunisien (TND), qui ont été engagés pour la mise en œuvre de projets nouveaux dans les secteurs clefs de l’économie tunisienne tels que l’énergie, le soutien au secteur privé, les infrastructures, l’éducation ou encore le logement social.

    Ayant son siège à Djeddah, en Arabie Saoudite et créée en 1974, la Banque Islamique de Développement (BIsD) compte aujourd'hui 56 membres dont la Tunisie et la Libye avec un intérêt marqué pour le secteur des infrastructures, la santé, l'énergie ou encore l'agriculture. Elle  consacre 83 % de ses financements dans ces secteurs d'activité. Sa mission consiste à promouvoir le développement économique et le progrés social de ses états membres et des communautés musulmans partout dans le monde.