Angola/Chine : Signature d'un accord pour financer le futur plus grand barrage hydroélectrique d'Angola

Brève

  • Date : 01/12/2016
  • Source : Dinheiro Digital, Further Africa
  • Contact : Bureau Business France de Luanda

Résumé

Le Ministre des Finances angolais, Archer Mangueira, a signé le 29 novembre un accord de financement avec la Banque Industrielle et Commerciale de Chine (ICCB) d’une valeur de 4,5 Mds USD pour la construction du barrage hydroélectrique de Caculo Cabaça.
Le barrage, qui sera situé sur le fleuve Kwanza et aura une capacité de 2 171 MW, sera le plus grand barrage hydroélectrique du pays, devant le barrage de Lauca, d’une capacité de 2 070 MW, construit par Odebrecht et qui devrait être conclu en 2017. La production d’électricité pourrait être exportée vers la Namibie et l’Afrique du Sud.
Cet accord marque encore une fois l’importance de la coopération chino-angolaise. La Chine est en effet le premier partenaire commercial du pays, et a prêté à l’Angola environ 15 Mds USD depuis 2004, à travers des prêts et des lignes de crédit.
Aujourd’hui, la capacité installée des infrastructures de production d’électricité est d’environ 2 000 MW (dont 70% provient des barrages situés sur les fleuves du Kwanza, de Catumbela et du Cunene). Avec la réhabilitation du barrage de Capanda (540 MW, Odebrecht), l’augmentation de la capacité du barrage de Cambambe (de 180 à 960 MW, finalisé en fin d’année 2016 sur lequel sont intervenus Alstom, Voith Hydro et Elecnor, projet d’Odebrecht) et donc la construction du barrage de Lauca, l’Angola devrait voir sa capacité de production d’électricité multipliée par 3. La centrale à cycle combiné de Soyo, dans le nord du pays, devrait également être conclue en 2017, pour une capacité installée de 750 MW.

Dans le cadre du plan Angola 2025, le gouvernement angolais mise sur les énergies renouvelables, qui devraient atteindre 74% du mix électrique en 2025. Les seuls barrages hydroélectriques, répartis à travers le pays mais principalement sur les fleuves du Kwanza et du Cunene, devraient être la source de 66 % de la production d’électricité en Angola. Le Ministre de l’Energie et des Eaux angolaise vise à atteindre 9 000 MW de capacité installée à cette date.