Angola - Odebrecht vend sa part de la mine de Catoca

Brève

  • Date : 18/08/2017
  • Source : DN
  • Contact : Bureau Business France de LUANDA

Résumé

Le groupe brésilien Odebrecht a trouvé un accord pour la vente de sa part de 16,4% de l’entreprise Sociedade Mineira de Catoca, à Endiama, selon la presse brésilienne. Selon des sources bancaires, la valeur de la part d’Odebrecht serait estimée à 300 M USD (la mine à ciel ouvert de diamants, la 4ème plus grande au monde, serait estimée à 1,8 Md USD).

Cette vente intervient alors que le groupe brésilien fait face aux conséquences judiciaires du scandale de corruption « Lava Jato » : le groupe a en effet accepté de payer 3,5 Mds USD et d’entreprendre une restructuration suite à un accord conclu avec le Brésil, les Etats-Unis et la Suisse.

La société détenait également des participations dans d’autres concessions de diamants à travers l’Angola comme Luemba, Gango, Quitúbia, Luangue, Vulege, Tcháfua et Luaxe (considérée comme l’une des plus grandes kimberlites au monde et dont l’exploitation devrait commencer en 2018).

Avant la vente des parts d’Odebrecht, l’actionnariat était composé d’Endiama avec 32,8%, les russes d’Alrosa avec 32,8%, LL International Holding 18% et Odebrecht Mining Services, 16,4%.