Angola : Accords de l’OPEP, réduction de la production en vue de l’accord du 30 novembre 2017, les cours de l’or noir remontent

Brève

  • Date : 01/12/2016
  • Source : Les Echos, Reuters, Bloomberg
  • Contact : Bureau Business France de Luanda

Résumé

Après avoir signé un pré-accord à Alger fin septembre, l’OPEP a conclu un accord historique de réduction de la production des membres de son organisation. Des quotas de production ont ainsi été attribués pour chaque pays membres.
L’Organisation des Pays Exportateurs de Pétrole (OPEP) s’est réunie cette semaine à Vienne (Autriche) afin de conclure un accord pour réduire la production de brut de l’organisation et pousser le marché du pétrole à l’équilibre. Depuis 2014, le marché souffre en effet d’un surplus de l’offre, divisant les prix par deux entre 2014 et 2016. Une réduction de la production devrait pousser le marché à l’équilibre, et faire augmenter le prix à terme.
Lors de la journée du mercredi 30 novembre, un accord historique a été signé entre les représentants des pays de l’OPEP et des quotas de production attribués pour chacun d’entre eux. L’Angola, qui a vu récemment le champ Mafumeira Sul de Chevron entrer en production, et qui verra en 2017 le projet KAOMBO de Total entrer en opération, devra réduire sa production de 87 000 barils/j.
Cet accord vise à maintenir la production totale de l’OPEP entre 32,5 et 33 millions barils/j, contre environ 33,8 millions barils/j aujourd’hui. Le Nigéria (attaques contre ses installations) et la Libye (guerre civile) sont exclus de l’accord et n’auront donc pas à limiter leur production.
Le baril de Brent a gagné 8% dans la journée de mercredi, à 50,10 USD, tandis que le WTI, à New York, remontait à 49,30 USD (+9%).