Angola - Les travaux de la raffinerie de Namibe ont débuté

Brève

  • Date : 18/07/2017
  • Source : MacauHub
  • Contact : Bureau Business France de LUANDA

Résumé

Le consortium russe composé des entreprises Rail Standard Service et Fortland Consulting Company ont lancé le projet de construction de la raffinerie, dans la localité de Giraul de Baixo, municipalité de Moçâmedes (province de Namibe). La construction devrait s’étaler sur dix ans pour une capacité de raffinage totale de 400 000 barils par jour. L’objectif étant, selon Anatoly Kazlov, représentant des investisseurs russes, de créer un centre pétrochimique dans le sud de l’Angola, afin de répondre aux besoins angolais mais également à ceux des autres pays d’Afrique Australe.
Avec un investissement total estimé à 12 Mds USD, le projet comprend, notamment, la creation d’une liaison ferroviaire entre les villes de Moçâmedes et de Benguela, permettant aux Chemins de Fer de Benguela (CFB) d’être relié à celui de Moçâmedes (CFM). Le projet sera exécuté par Namref (constitué à 75% par Rail Standard Service et à 25% par Fortalnd Consulting Company), ainsi que des partenaires locaux.
La construction se fera en plusieurs étapes, la première étant la construction de l’unité de désalinisation et de conversion, d’une capacité de 10 millions de tonnes par an, dans les trois prochaines années et demi selon l’UTIP (entité angolaise qui agit comme support aux investissements privés)
Le gouvernement a garanti, à travers le contrat signé avec l’UTIP, l’achat auprès de la raffinerie de 28 000 barils par jour de produits raffinés durant la première phase, puis 364 000 barils par jour lors de la dernière phase (qui devrait intervenir dans onze ans).
Plusieurs projets de raffinerie ont été annoncés ces dernières années en Angola, sans plus de concrétisation. Les projets de Lobito et de Soyo, portés par Sonangol, sont jusqu’à nouvel ordre suspendus (mais pas annulés), tandis que le projet privé d’Ambriz semble avoir pris du retard.