Angola - Le gouvernement angolais table sur l’exportation de fertilisants avec le projet Cacata (Cabinda)

Brève

  • Date : 18/07/2017
  • Source : O Pais
  • Contact : Bureau Business France de LUANDA

Résumé

Dans le but de réduire les importations de fertilisants, l’Angola, dont la consommation par hectare est l’une des plus faibles d’Afrique, table sur la production et la transformation de phosphates pour alimenter l’agriculture locale. Le projet de Cacata vise à produire un million de tonnes de phosphate par an, à en exporter en partie et contribuera à terme à faire de Cabinda un « Pôle de Développement Minier », selon le Ministre des Mines, Francisco Queiroz, lors de la pose de la première pierre du projet le vendredi 14 juillet.
Le projet comporte deux segments : le premier est l’extraction et la production de phosphate et le second est la production de fertilisants.
Cacata a nécessité un investissement d’environ 120 M USD, apporté par l’entreprise Mango Tanda, Lda, qui sera à sa tête. Selon Antonio Mota, le Directeur Général de l’entreprise, 110 M USD seront réinjectés pour les dernières étapes du projet. La prospection a débuté en 2009 et aujourd’hui le projet devrait être prêt pour la production.
L’annonce du lancement de ce projet intervient peu après celle du projet de Lucunga, qui prévoit également la production et l’exportation de phosphate, et la production de fertilisants, à l’horizon 2019. L’excédent de fertilisant devrait donc permettre à l’Angola de devenir net exportateur, selon Francisco Queiroz.