Quelles sont perspectives pour le BTP en Afrique de l'Est

Actualité

Le Kenya constitue l’un des marchés les plus développés d’Afrique, et un marché de référence en Afrique de l’est.

    Résumé

    Le Kenya est devenu un pays à revenu intermédiaire, de la tranche inférieure, avec un PIB par habitant de 1522 USD en 2016 (contre 620 USD il y a 12 ans). Il est la quatrième économie du continent africain avec un PIB estimé à 69,2 Mds USD (2016).

    En termes de performance économique, le Kenya est chef de file de l’organisation économique régionale, l’East African Community, qui rassemble cinq pays (Kenya, Tanzanie, Burundi, Rwanda et Ouganda) en union douanière. Le pays est aussi un centre logistique de premier ordre (rôle de plateforme routière, maritime, aéroportuaire et financière) pour l’ensemble de la région.
    Première économie d’Afrique de l’Est, occupant une position stratégique entre l’Afrique de l’ouest et de l’est et bénéficiant de services financiers et de télécommunications performants, le Kenya possède de forts atouts.

    Pour ce qui nous concerne, voici quelques informations complémentaires sur le secteur du BTP au Kenya :
    - Le secteur de construction a connu une croissance de13,6% en 2016
    - La production annuelle du ciment au Kenya s’élève à environ 8 million de tonnes (2017)
    - Pour l’agglomération de Nairobi, la construction résidentielle annuelle est estimée à 50 000 logements contre une demande de 250 000. Plan Gouvernemental « Vision 2030 » prévoit la construction de zones industrielles, la modernisation d’hôpitaux, la construction et la réhabilitation d’infrastructures dans les zones urbaines défavorisées.

    Les projets phares en cours et à venir incluent :
    - Construction des grands centres commerciaux : Two Rivers, le plus grand centre commercial en Afrique de l’Est, estimé à 277,2 MUSD, Garden City Mall, le 2ème plus grand centre commercial en Afrique de l’Est estimé à 100 MUSD.
    - Construction des parcs technologiques : Konza Techno City estimé à 14,5 Mds USD.
    - Construction des quartiers résidentiels sécurisés : Tatu City estimé à 2,5 Mds USD