Les contrats commerciaux au Japon

Fiche marché

  • Auteur : Bureau Business France de TOKYO
  • 2018 - 3 pages
  • Editeur : UBIFRANCE
  • Référence : B1806735A
  • Document gratuit
  • Disponible immédiatement par téléchargement

Résumé

Au Japon, le contrat commercial est principalement régi par le code civil (Minpō) et le code commercial (Shōhō).
Même si le Japon n’échappe pas à la tendance mondiale de complexification des contrats, ceux que les sociétés japonaises sont habituées à signer sont généralement courts et simples. Le contrat japonais, à l’opposé du modèle américain, ne se constitue pas par l’accumulation de détails techniques et d’engagements réciproques, mais consiste plutôt à fixer un cadre général à la relation commerciale.
Le contrat est donc perçu avant tout comme un accord de principe, qui doit permettre aux contractants de garder une certaine flexibilité au regard de l’évolution de la relation commerciale.
En résumé : le contrat n’est pas l’aboutissement de la relation, il en marque le début.