Angola - Le pays souhaite augmenter sa production diamantifère face à la baisse des prix sur les marchés mondiaux

Brève

  • Date : 06/04/2018
  • Source : MiningWeekly
  • Contact : Bureau Business France de LUANDA

Résumé

Alors que les exportations de diamants en janvier 2018 ont profité des seconds prix au carat les plus élevés depuis octobre 2016, à 136,24 USD (c’est en novembre 2018 que les prix au carat les plus élevés ont été observés, à 138,60 USD) pour des exportations de 620 485 carats, sur l’année 2017, malgré la hausse des ventes de diamants (+4% en 2016), la baisse des prix au carat (-3,2% en 2016) a fait que la hausse des revenus liés à la commercialisation des diamants n’a augmenté que de 0,5% en 2016. Malgré tout, l’Etat angolais a vu ses recettes fiscales augmenter de 5% sur l’année 2017. D’après le ministre des Ressources Minérales et Pétrole, Diamantino de Azevedo, l’entrée en fonction de nouvelles mines et notamment celle de Luaxe, détenue en partie par Catoca, dans laquelle est présente la russe Alrosa, ainsi que des mines de taille plus modeste dans plusieurs provinces angolaises, devrait permettre au pays de générer plus de revenu grâce à l’exportation de diamants.
Le ministre souhaite attirer plus d’investissements, d’autant que la politique commerciale a été revue. Il souhaite également créer des incitations pour attirer les entreprises de polissage de diamants sur le territoire, pour « angolaniser » toute la chaîne de valeur : aujourd’hui, seule une unité de petite capacité existe en Angola, dans la banlieue de Luanda.