Algérie - Quatre axes fixés par le MADRP pour la stratégie de la sécurité alimentaire

Brève

  • Date : 07/05/2018
  • Source : Presse locale fracophone
  • Contact : Bureau Business France d'ALGER

Résumé

« Catalyseur de croissance », le secteur agricole est, comme annoncé par le ministre de l’agriculture, du développement rural et de la pêche, Abdelkader Bouazghi, l’impératif de la relance en faveur de l’actuelle conjoncture financière algérienne.
La phase de mutation, capital atout de la préservation de la souveraineté nationale selon le MADRP, sollicite plus encore les opérateurs. Il insiste sur l’intensification des productions agricoles liées aux filières stratégiques : céréales, fourrages, filière Lait et filière Viandes.
Hormis la valorisation, la préservation des ressources naturelles et le développement de la pêche et de l’aquaculture, A. Bouazghi trace clairement quatre axes fondamentaux pour relever le défi de la nouvelle stratégie, fondée pour garantir la sécurité alimentaire : le soutien de la sécurité alimentaire, la réduction du déséquilibre de la balance commerciale en matière de produits agricoles essentiels, la contribution à la diversification de l’économie nationale et le renforcement et promotion des activités destinées à la population rurale.
Ce nouveau modèle reposera sur une irrigation avec économie d’eau, une modernisation des exploitations et une intégration de l’agriculture industrielle sur les activités économiques productives.
Face à la Commission de l’agriculture, de la pêche et de l’environnement à APN (Assemblée populaire nationale), le premier responsable du secteur mise davantage sur les investissements privés et sur les « 3P » (PPP, Partenariats Publics-Privés). Il faudra, pour cela, intensifier la production agroalimentaire, renforcer les investissements, multiplier les projets structurés et intégrés dans le sud du pays et sur les Hauts-Plateaux