Gabon - Lancement de sa propre marque de riz

Brève

  • Date : 11/10/2018
  • Source : Le Nouveau Gabon
  • Contact : Bureau Business France de DOUALA

Résumé

C’est grâce à la coopération avec la République de Corée du Sud que le Gabon a lancé, le 9 octobre 2018 à Libreville, le projet de culture du riz Kafaci, dont le but vise entre autres, l’amélioration de la production agricole.
Il est également question à travers ce projet, relève la presse locale, de favoriser la pratique d’une agriculture durable par l’appropriation des technologies agricoles et des mécanismes de service de vulgarisation.
Mais avant d’y parvenir, les autorités entendent mettre sur pied un site d’expérimentation, rendre fonctionnel le programme semencier national, mettre en place une équipe dynamique et assurer la formation des personnes sélectionnées.
« C’est un projet intéressant, dans la mesure où il apprend plutôt aux paysans à cultiver le riz, ce qui permettra de limiter les importations au Gabon. », explique à la presse, le conseiller technique du chef de l’Etat.
Le Gabon, très grand importateur de riz, entend par le projet Kafaci, se mettre à l’abri des importations de cette denrée. Aussi, les autorités souhaitent-elles faire évoluer la production actuelle de 30 000 tonnes en 2018 à 109 000 tonnes en 2020.
Pour la présentatrice du projet Kafaci, il faut d’abord mettre en place une politique semencière efficace ; car, en l'absence de celle-ci, assure-t-elle, le développement agricole n’est pas possible. « Aucun développement agricole durable ne peut se faire sans la semence de qualité. La création de cette unité de sélection variétale au niveau de l’Institut de recherche du Gabon va donc permettre de développer et de mettre en place le système semencier et le rendre fonctionnel. », explique-t-elle à la presse.