Espagne - La bière représente 1,8 % du PIB basque espagnol, selon La Salve

Brève

  • Date : 22/11/2018
  • Source : Bf Madrid/ Alimarket
  • Contact : Bureau Business France de MADRID

Résumé

Parmi les conclusions d'une étude exhaustive de la consommation de bière au Pays Basque espagnol, il est souligné que la bière est la boisson alcoolisée ayant le plus grand impact sur l'économie. Le secteur de la bière représente actuellement 1,8 % du PIB basque, selon les données de 2017, loin des 0,52 % qu’il supposait en 2008.
Comme il est extrait de l'étude, la consommation de bière est fortement liée aux relations sociales, puisque 73,48 % des consommateurs le font dans les bars et 63,51 % déclarent le faire avec des amis. En outre, 4 répondants sur 5 (79,3 %) déclarent boire de la bière fréquemment ; et la bière, avec 28,41 %, apparaît comme la 2ème boisson préférée des consommateurs pour accompagner les repas derrière l’eau (43,94 %), dépassant largement le vin (12,5 %) et les boissons non alcoolisées (2,5 %). En ce qui concerne la période de l’année, 51,39 % ont avoué consommer plus de bière en été, bien que 41,29 %, un pourcentage pertinent, boivent la même quantité de bière tout au long de l’année. Cela donne un indice important sur le boom du secteur brassicole.
En fait, lorsque les répondants ont été interrogés sur ce qu’ils avaient le plus pris en compte lors du choix d’une bière en particulier, les réponses ne laissent aucun doute : 56,69 % ont choisi en fonction de la qualité ; 24,12 % des internautes choisissent leur marque préférée ; 9,47 % préfèrent les bières locales où régionales ; et 13,89 %, préfèrent des recettes différentes. 8,84 % choisissent en fonction du prix ; et, enfin, 6,94 % fondent leur choix sur une marque bien connue.
Ils ont également été interrogés sur ce qu’ils apprécient le plus lors du choix d’une bière. Les termes les plus représentés étaient "variété", "goût", "qualité", "prix", "différence" et "c'est artisanal".
Cela témoigne du défi que doit relever l’industrie alimentaire : s’adapter aux tendances d’un consommateur de plus en plus exigeant et de plus en plus soucieux de sa santé et de son bien-être ; qui investit de plus en plus dans ce secteur et qui recherche la différence et la qualité.