L'agenda de Business France


     fiches export

Rencontres acheteurs avec les acteurs de l'industrie maritime et navale

Salon ou rencontre B to B

  • Du 14 au 18 octobre 2019 - Indonésie, Viet Nam, Jakarta - Ho Chi Minh-Ville - éventuellement Hanoi
  • Organisateur(s) : Bureau Business France de HANOI
  • Contact : Dong DAO DUY
  • Téléphone : +84 (0)243 944 58 46
  • Adresse : Ambassade de France au Vietnam 57 Tran Hung Dao - Hoan Kiem District HANOI
En savoir plus :
Accéder à l'évènement et vous inscrire

Résumé

Business France organise du 14 au 18 octobre 2019 des rencontres acheteurs avec les acteurs de l'industrie maritime et navale en Indonésie.
INDONESIE: Le transport maritime représente 90% de l’ensemble des transports du commerce international de l’Indonésie. Le Détroit de Malacca (voie de navigation mondiales) et les lignes archipélagiques indonésiennes (Alur Laut Kepulauan Indonesia (ALKI) I, II et III) sont principalement des voies maritimes commerciales stratégiques dans lesquelles de nombreux navires de charge transitent. Projet naval comptant au total 4185 projets de la construction naval entre 2016 - 2020.
Ces projets ont été porté par la Ministre du Transport (la construction de 257 bateaux), la Ministre de la pêche ( la construction de 3 721 bateaux), BAKAMLA (la construction de 30 bateaux), la police ( la construction de 15 bateaux), le Navy (la construction de 160 bateaux) et l’agence océanographique (la construction de 2 bateaux).
• Projet BAPPENAS (Agence Nationale du développement de la planification)
• Port de Kuala Tanjung, Sumatera du Nord (2Mds USD)
• Nouveau port de Makassar Phase II and III, Sulawesi du Sud (431 Million USD)
• Bitung International Hub Port, North Sulawesi (USD 500 Million)


VIETNAM
Le Vietnam a 3 260 km de côtes, soit autant qu’en France avec 3 427 km. L’économie vietnamienne est tirée par la croissance de plusieurs industries liées à la mer : transport maritime et activité portuaire, tourisme et programmes immobiliers sur la cote, aquaculture Le Vietnam recense 1800 navires dans sa flotte de transport maritime soit une capacité totale de 7 M DWT et se place 5ème dans l’ASEAN en termes de taille de sa flotte. Cependant, 80% de ses navires ont moins de 50 000 DWT. La construction d’infrastructures portuaires connait une évolution favorable : les échanges commerciaux connaissent une croissance à deux chiffres et transitent par les ports containers.
- Projet de terminaux 1 et 2 du Port en eau profonde Lach Huyen (APD japonaise) d'un montant de 670M EUR
- Projet de terminaux 3 et 4 du Port en eau profonde Lach Huyen (Hai Phong Port) d'un montant de 260M EUR
- Projet d'un nouveau terminal container « Gemalink » à Cai Mep, d'un montant de 325 MUSD et une JV entre Gemadept (75%) et CMA CGM (25%).
Les acteurs navals vietnamiens (environ 150) ont des expériences et des capacités dans la construction de différents types de navires de transport de marchandises, comme les navires de support offshore et côtiers, les bateaux de pêche, les ferrys, les remorqueurs. D’autres constructeurs de taille intermédiaire construisent des catamarans, ou des patrouilleurs en matériau PPC. Capacité totale actuelle de production de l’industrie navale du Vietnam : 150 chantiers dont 26 sont capables de construire des bateaux de 1.000 DWT au 400.000 DWT. Dans la construction navale, Damen, Triyard, Hyundai, Fincantieri (VARD Vung Tau) sont présents au Vietnam. Le groupe hollandais DAMEN est bien implanté avec les JV au Nord et au Centre du pays (Damen - Song Cam et Damen – Song Thu), qui construisent des bateaux de patrouille pour notamment la Police maritime du Vietnam Les fournisseurs comme Rolls Royce, Doosan, Volvo Penta, Keppel Offshore & Marine, Hempel, Nakashima sont également présents Renouvellement et modernisation de la flotte de bateaux de pêche, tirés par les politiques d’aide au développement du secteur halieutique sous l’impulsion du Décret 17/2018 Les investissements pour le renforcement des infrastructures halieutiques : construction et rénovation des ports de pêche, construction de 5 centres nationaux de logistique de pêche, aide à l’acquisition des bateaux en acier (à hauteur de 35% de la valeur du bateau), subvention à hauteur de 100% pour l’assurance décès des pêcheurs et 50% pour l’assurance des bateaux et équipements halieutiques. Dans le chapitre « Développement durable » de l’accord de libre-échange UE-Vietnam, le Vietnam et l’UE s’engagent « à lutter contre le changement climatique et en faveur de la conservation et la gestion durable des ressources naturelles dans le domaine de la biodiversité, la sylviculture, et de la pêche ».