L'agenda de Business France


     fiches export

FinTech Tour Allemagne-Autriche-Suisse

Salon ou rencontre B to B

  • 04 au 06 novembre 2019 - Autriche, Suisse, Allemagne, Francfort - Vienne - Zurich
  • Organisateur(s) : Bureau Business France de DUSSELDORF
  • Contact : Florian SCHNITZLER
  • Téléphone : +49 (0)211 300 41 270
  • Adresse : Martin-Luther-Platz 26 40212 DÜSSELDORF
En savoir plus :

Résumé

La zone Alémanique fait preuve d’une stabilité économique et d’une ouverture à l’international remarquables qui se retrouvent dans le dynamisme de son secteur bancaire.
En Autriche, la Raiffeisen Bank International et la Erste Group Bank AG sont deux des plus gros acteurs du secteur bancaire autrichien et comptent chacune plus de 16 millions de clients respectivement dans 14 et 9 pays d'Europe. Ces deux groupes ont une politique d'innovation très dynamique et sont intéressés par les nouveautés qui pourraient être offertes à leurs clients ou qui pourraient améliorer leur fonctionnement interne. Ils sont par ailleurs très bien représentés via leurs filiales dans les pays d’Europe centrale et orientale.
Francfort est la capitale financière d’Allemagne, où siègent la Banque Centrale Européenne et la bourse de Francfort : une des places financières les plus importantes au monde. Les plus grands acteurs bancaires de renommée mondiale y sont présents. Le paysage FinTech allemand grandit d’année en année avec aujourd’hui un total d’environ 300 start-up spécialisées dans ce domaine et situées dans plusieurs hubs allemands à Berlin, Munich et Francfort. Un programme complet et sur-mesure est proposé aux sociétés françaises participantes, plongées en immersion totale pendant deux journées parmi les protagonistes d’une scène FinTech en plein essor.
La Suisse est devenue un des principaux pôles mondiaux du secteur des Fintech, en particulier dans les domaines de la Blockchain et des cryptomonnaies. L’un des exemples de la réussite de la Fintech en Suisse est la « Crypto Valley » située à Zoug où l’on voit que toutes les conditions sont réunies pour l’essor de cette industrie : elle rassemble des entrepreneurs innovants, des autorités proactives et des instituts de recherches de premier plan. Grâce à la nouvelle méthode de financement, l’ICO « Initial Coin Offering » les entreprises suisses de la fintech ont levé 271 millions de francs en 2017. Le montant du capital-risque investi à quant à lui atteint 130 millions de francs en 2017.